Duel inédit samedi au Stade des Arbères entre deux équipes au parcours diamétralement différent. D’un côté, Meyrin jouait récemment les premiers rôles en 1ère ligue, pendant qu’Interstar se battait becs et ongles pour sortir du guêpier de la 3ème ligue. Les dynamiques actuelles des deux formations sont également opposées. Après un début de saison compliqué, les Meyrinois sont parvenus à redresser la barre et avaient à cœur de poursuivre sur leur lancée ce week-end avec la réception des hommes de Luigi Pisino. Sous la barre de relégation, ces derniers peinent à décoller dans ce championnat et restent sur un 0-0 rageant concédé à Varembé face au FC Bramois.

Dia assure le spectacle

On pouvait légitimement penser que les joueurs de Jean-Philippe Lebeau entreraient sur leur pelouse en dictant le ton et le rythme du match, assumant ainsi leur statut de favoris. C’est pourtant les visiteurs qui entrent mieux dans la partie. Bien en place, ils prennent le jeu à leur compte et tentent de se montrer dangereux sur les ailes par l’intermédiaire d’Hanson, bien en jambes. Les véritables occasions sont denrée rare et aucune des deux formations ne parvient à inquiéter le portier adverse.

Meyrin commence cependant à prendre le dessus à mi terrain et à faire reculer le bloc des Bleus. Dia décroche constamment entre les lignes, créant ainsi de nombreux décalages. La première véritable occasion est à mettre à son actif. Il perce toute la défense adverse côté gauche avant d’adresser un bon centre sur Cardoso qui joue intelligemment en retrait sur Katana face au but. La frappe de ce dernier est parfaitement détournée par Revilloud.

Une première alerte qui en appelle d’autres. Interstar ne parvient plus à combiner et à sortir proprement les ballons. Les joueurs de Varembé semblent émoussés par leur début de match intense. Les locaux en profitent. Un nouveau festival de Dia, cette fois côté droit, débouche sur un penalty. L’ancien buteur d’UGS passe en revue toute la défense avant de se faire stopper irrégulièrement dans la surface. Paçarizi prend ses responsabilités et inscrit son troisième but de la saison en prenant Revilloud à contre-pied (1-0).

meyrin-interstar-1617-1-768x401
Paçarizi inscrit le seul but de la rencontre

Les visiteurs commencent à perdre leurs nerfs, tout d’abord avec l’arbitre, puis entre eux. Solides et appliqués en début de match, les joueurs de Luigi Pisino n’y sont plus. Les Jaune et Noir en profitent et passent tout proches du break juste avant le thé. Sur une combinaison de grande classe, Paçarizi trouve Dia qui joue directement sur Cardoso esseulé. Le capitaine manque son dernier geste et envoie le ballon au dessus des buts. On en reste là et les 22 acteurs rejoignent les vestiaires sur ce score étriqué, mais mérité pour les hôtes.

Des visiteurs inoffensifs

Interstar procède à un changement à la pause avec l’entrée de Misini pour permettre d’équilibrer le bloc et les débats. Les Bleus reprennent du poil de la bête mais éprouvent toujours autant de difficultés à se montrer dangereux. Fricker, peu en vue, ne parvient pas à peser sur la défense meyrinoise. De plus, les mauvais choix dans la dernière passe se multiplient et le CSI n’adresse pas la moindre frappe en direction du but adverse mise à part sur coup-franc.

La formation de Jean-Philippe Lebeau gère la rencontre, mais ne réussit pas à se mettre définitivement à l’abri. Alors que Dia continue de jouer les poisons, les attaquants locaux vont manquer plusieurs opportunités de creuser l’écart. Tout d’abord Cardoso sur un bel enchaînement contrôle de la poitrine-volée, puis Paçarizi sur une frappe déviée. Les deux fois, Revilloud met son véto.

Interstar subit physiquement en cette fin de rencontre. Malgré du courage et de la volonté, les visiteurs se montrent dans l’incapacité de menacer un Monteiro qui aura finalement passé une fin de journée tranquille. L’arbitre de la rencontre siffle la fin du match sur une nouvelle occasion gâchée par les locaux et ces derniers l’emportent sur le plus petit des scores.

meyrin-interstar-1617-2Dia a donné le tournis à la défense d’Interstar

Cette victoire permet aux Meyrinois de revenir à cinq points de la tête et de continuer sur leur excellente dynamique. Ils tenteront de la prolonger le week-end prochain sur la pelouse de Monthey. De son côté, Interstar reste relégable avec deux points de retard sur Terre-Sainte, un adversaire qu’ils rencontreront dimanche prochain à Varembé ! Pour se maintenir, l’équipe entraînée par Luigi Pisino devra trouver la bonne formule au niveau offensif. En effet, avec seulement trois buts marqués en sept rencontres, le CSI possède la moins bonne attaque de la catégorie.

 

MEYRIN FC – CS INTERSTAR  1-0 (1-0)
Stade des Arbères, 361 spectateurs.

But : 29′ Paçarizi (P) 1-0

Meyrin (4-3-3) : Monteiro – Howard, Rezzonico, Tissot, Katana – Seixas de Matos, Lucchesi, Paçarizi (86′ Ledru) – Tsimba, Cardoso © (75′ Martins Cepa), Dia.
Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

Interstar (4-4-2) : Revilloud – M. Thiam, Idrizi, Blanco ©, Ad. Formenti – Hanson (74′ Simoes), Da Silva (46′ Misini), Dias Chaves, Mohamed Ali – Ben, Fricker (58′ Zurbrügg).
Entraîneur : Luigi Pisino

Avertissements : Cardoso (Meyrin) ; Idrizi, Blanco, Hanson, Misini et Fricker (Interstar)
Expulsion : 91′ Fricker (Interstar)