Interstar respire. Dimanche, dans son antre de Varembé, le néo-promu a enchaîné un second succès. Et pas des moindres. Menés au score contre les M21 servettiens, les joueurs de Luigi Pisino ont renversé la situation grâce à un doublé de Stéphane Garcia, ex-Carouge, Le Mont, Xamax et Lugano. Un succès qui vient s’ajouter à celui de la semaine dernière contre UGS, de quoi rassurer une équipe au potentiel intéressant mais qui avait du mal à rentrer dans son championnat. C’est désormais chose faite, a priori. Le CSI est sorti de la zone rouge de 2ème ligue inter et espère engranger un maximum de points lors de ces trois dernières journées du premier tour. Nous faisons le point avec l’entraîneur Luigi Pisino.

Proxifoot : Vous étiez menés 0-1 contre Servette M21, comment avez-vous retourné la situation ?
Luigi Pisino : On a eu la même attitude que les autres matchs, à la différence près qu’on a été capables de gérer les moments-clés du match avec sérénité. Il y a une progression depuis le début de saison sur cet aspect-là. C’est ce qui nous a permis de retourner la situation dans ce match.

Après une série de sept matchs sans victoire, vous enchaînez deux succès contre des adversaires de taille, UGS et Servette M21. Peut-on dire que la mayonnaise a enfin pris ?
Je pense que oui. Au final, c’est toujours le terrain qui donne la réponse. Au début, on a eu un peu de peine sur certains points, qui nous ont coûté cher. Et là, ça va mieux sur certains aspects, des détails qui sont plus importants que ce l’on croit et qui permettent de gérer un match sur son entier. C’est encore tôt pour le dire mais j’espère que c’est la mayonnaise qui prend.

Qui plus est, vous sortez de la zone rouge… soulagé ?
Ça fait toujours du bien de sortir de cette zone. Maintenant, on reste quand même « assis » sur la barre, il n’y a rien du tout qui est acquis. Mais enchaîner ces deux matchs et sortir de cette zone rouge, mentalement ça récompense les efforts qu’on a faits.

L’équipe marque enfin des goals (quatre en deux matchs), alors qu’elle avait toutes les peines du monde auparavant. Qu’est-ce qui a changé ?
C’est assez paradoxal, mais au début on ne marquait pas alors qu’on se créait beaucoup d’occasions et maintenant j’ai l’impression que l’on s’en crée moins, mais on marque. C’est simplement du réalisme, c’est ce qui fait la différence dans cette ligue. Il n’y a pas besoin d’être beau, mais il faut plutôt être bon pour gagner des points.

Parle-nous de Stéphane Garcia. Dans quel contexte est-il arrivé au club ?
Stéphane est arrivé en fin de préparation. Il revenait de quelques années dans des ligues supérieures. Il connaissait plusieurs joueurs dans l’équipe, moi je le connaissais aussi pour avoir joué avec lui à Carouge. Il a eu de l’intérêt à venir chez nous dans un but de ne pas se prendre la tête comme il a pu le faire par le passé, mais simplement de prendre du plaisir avec des gens qu’il connaît. Au début, il est parti trois semaines au service militaire, mais maintenant il est de retour pour de bon. C’est un joueur dont le talent est connu et reconnu.

Il a été titularisé deux fois avec, à la clé, deux victoires. Un lien de cause à effet ?
C’est clair qu’il a été un élément essentiel dans l’équipe, surtout de par son attitude sur le terrain. C’est quelqu’un qui se sacrifie pour les autres. Si j’étais joueur, en tout cas je dirais que oui, il y a un lien de cause à effet si j’étais à sa place (rires) ! Plus sérieusement, je pense qu’il y a plusieurs choses qui ont changé ces deux derniers matchs : il y l’attitude en général de tous les joueurs et l’attention aux détails que je disais tout à l’heure. Stéphane a contribué à ça. Lui et tout le groupe aussi.

Quand on bat deux équipes du calibre d’UGS et Servette M21, se dit-on qu’on peut se mesurer à n’importe qui et qu’on n’a plus le costume du petit néo-promu ?
C’est toujours rassurant de voir qu’on peut battre deux gros de la ligue qui ont des prétentions pour jouer le haut de tableau. Alors c’est peut-être plus facile pour nous en tant que Genevois de jouer contre UGS ou Servette, d’être motivés à l’idée qu’il va falloir bosser. Malheureusement, on a aussi eu des matchs qui étaient censés être à notre portée et on ne les a pas bien négociés. On se rend compte de l’importance de notre approche des matchs pour accumuler des points.

stephane-garcia-2016Stéphane Garcia

 

 

CS INTERSTAR – SERVETTE FC M-21  2-1 (1-1)

Buts : 26’ Ndongo 0-1, 45’ Garcia (P) 1-1, 69’ Garcia 2-1

 

Photos : OneClick-Photo & CS Interstar