Après deux contre-performances (nul contre Champel, défaite à Onex), Interstar a réagi au meilleur moment, à savoir lors du derby de Varembé contre le voisin et rival de l’Olympique de Genève. On s’attendait à un public nombreux pour ce match entre deux des meilleures équipes de 2ème ligue et nous n’avons pas été déçus puisqu’un demi-millier de personnes ont rempli Varembé. Un fait assez rare dans cette catégorie pour être souligné.

La revanche de Thiam

Ce succès, Interstar le doit en partie à Abdullay Thiam, arrivé cet hiver en provenant de… l’Olympique de Genève. Ultra-motivé, l’attaquant formé au FC Metz a pesé sur la défense olympienne durant les 90 minutes et a même inscrit l’ouverture du score au quart d’heure de jeu d’un joli tir croisé après une belle combinaison avec Alex Formenti. « C’est un immense bonheur, confiait-il. C’est aussi pour ça que j’ai rejoint Interstar, un club qui a des valeurs de cœur, de famille. Je remercie le coach et l’équipe de m’avoir accueilli car on ne m’a pas forcément bien traité de l’autre côté. Ça me fait plaisir de leur rendre cette confiance qu’ils ont placée en moi ».

En plus d’être un derby, ce match oppose surtout deux équipes qui luttent pour le titre. Et envie de bien faire rime souvent avec prises de risques minimes, raison pour laquelle la partie s’est en grande partie disputée au milieu de terrain, avec une possession supérieure pour les Olympiens qui s’exposent cependant aux contres du CSI. C’est d’ailleurs de cette manière qu’est arrivé le premier but pour les « locaux » du jour et qu’a failli doubler la mise Hanson avant la pause : récupération haute, projection rapide vers l’avant mais malheureusement, l’attaquant manque son lobe.

Hanson-Interstar
Delano Hanson – CS Interstar Genève

Interstar double la mise puis se fait peur

Les joueurs de Stéphane Formenti vont boire le thé avec un but d’avance, au terme d’une mi-temps fermée mais intense, lors de laquelle la seule occasion des Olympiens est sauvée miraculeusement par le dos de Hanson suite à un corner.

Le match perd en rythme après la pause. La possession reste du côté de l’OG mais le danger dans les 30 derniers mètres est inexistant. C’est alors qu’Interstar profite d’une position d’Alex Formenti à la limite du hors-jeu sur un service de Thiam pour doubler la mise et libérer un Stade de Varembé en furie (55’, 2-0).

Bien organisé, le bloc-équipe du CSI ne concède que peu d’espaces. Dans un plan de jeu basé sur le pressing et une projection rapide, les hommes de Formenti profitent des énormes espaces laissés par une défense olympienne réduite à trois hommes. Ils sont ainsi proches de tripler la mise, mais ni Hanson, de la tête sur un centre de l’infatigable Adrien Formenti, ni Fricker, seul devant le gardien, n’y parviennent.

Alors que la fin de match s’annonce tranquille pour le leader, un long ballon anodin surprend la défense centrale Vidal-Blanco pour la seule fois du match et se transforme en aubaine pour l’expérimenté Antunes, ex-Benfica rentré quelques minutes auparavant, qui ne se fait pas prier pour lober Trinchera (82’, 2-1).

L’équipe de Robert Müller va tenter le tout pour le tout lors des ultimes minutes. Interstar avait le match en main et joue à se faire peur, mais finit par s’imposer logiquement après quelques frayeurs.

Maiorano poursuivi par Mboso
Maiorano poursuivi par Mboso

Il reste six finales

Un constat confirmé par Thiam, attaquant décisif du jour, qui ne cache pas les ambitions de l’équipe : « On s’est fait un peu peur sur la fin mais je savais que collectivement on était meilleurs. Interstar c’est bien plus qu’un assemblage d’individualités et ça s’est vu aujourd’hui. On s’est un peu relâchés à 2-0, mais le plus important c’est d’obtenir les trois points. Le titre ? En venant ici, le CSI était premier et je ne voulais pas que ça bouge. J’espère que ça va rester comme ça ».

Interstar possède désormais trois points d’avance mais il en reste encore 18 en jeu et le prochain match est sur le terrain de Vernier, son dauphin. Rien n’est fait mais une chose est sûre : il faudra aller chercher cette équipe qui dégage une force collective hors du commun. Cela s’est vu dimanche sur le synthétique de Varembé : une équipe solidaire qui s’impose face à une somme d’individualités. Oui, Varembé, c’était bien chez eux.

 

CS INTERSTAR – OLYMPIQUE DE GENÈVE FC  2-1 (1-0)
Stade de Varembé, 500 spectateurs

Buts : 16′ Thiam 1-0, 55′ Al. Formenti 2-0, 82′ Antunes 2-1

Interstar (4-3-3) : Trinchera – Ad. Formenti ©, Vidal, Blanco, Maiorano – Mlikota (68′ Fricker, 85′ Elalami), Misini, Al. Formenti (64′ Sarbach) – Y. Mohamed, Thiam, Hanson.
Entraîneur : Stéphane Formenti

Olympique GE (4-2-3-1) : Da Silva Monteiro – Müller (75′ Sadiki), Ntsoli ©, Dembele, El Kholti – El Assouli, Ngweth – Piccirillo (46′ Dauti), Mboso, Barbosa – Sawadogo.
Entraîneur : Robert Müller

Avertissements : Maiorano (Interstar) ; El Assouli, Ntsoli (Olympique GE)

 

Texte et photos : Maikel
Plus de photos sur notre page Facebook