A priori, un match chez un relégable devait être un formalité pour Interstar. Sauf que, premièrement, Meinier est la seule équipe à avoir obtenu autre chose qu’une défaite contre Interstar cette saison (2-2 au premier tour). Puis, deuxièmement, les Meinier-Interstar sont toujours des rencontres particulières. Rappelez-vous : il y a deux saisons, ces deux équipes avaient livré un passionnant mano a mano qui avait tourné en faveur des Meynites, qui avaient été promus en 2ème ligue et avaient contraint Interstar à disputer un barrage, perdu contre les frères ennemis de l’Athlétique-Régina. Mais depuis, les choses ont changé : Interstar survole le championnat tandis que Meinier, relégué en 3ème ligue entre temps, joue son maintien dans la catégorie.

Ka délivre les visiteurs

On s’attendait logiquement à un match serré contre une équipe que certains joueurs d’Interstar estimaient être leur « bête noire ». Les visiteurs ont fait valoir leur rang au début du match, en ouvrant le score par Ka sur une remise maline de Simoes (15′, 0-1). Vaillants, les Meynites n’ont pas démérité. En première mi-temps, ils ont eu ce face à face mal négocié par Boehm, mais vont boire le thé menés d’un but.

En seconde période, l’USM pousse et manque un autre duel avec le gardien par Jimenez qui croise trop son tir. Le manque de lucidité dans le dernier geste a été le seul défaut de la formation entraînée par le duo Ianne/Wydler, qui a dominé son adversaire en seconde période. Et la récompense est tombée à 10 minutes du terme, quand Jimenez, lancé en profondeur, parvient à faire trembler les filets (80′, 1-1), trois minutes après un tir sur le poteau d’Alexandre Formenti qui aurait tué le match.

Mais cette équipe d’Interstar a le mérite d’y croire jusqu’au bout. Et ce n’est pas la première fois. Comme dans beaucoup de rencontres cette saison, le leader va arracher une victoire dans les dernières minutes par ce diable de Cherif Ka, une menace permanente pour la défense adverse, qui crucifie Forestier à la 88ème minute. Un succès de plus, mais qui cette fois certifie la promotion plus que méritée des protégés de Stéphane Formenti. Pour Meinier, mal payé au terme de 90 minutes intenses, il s’agira de réitérer cette performance lors des dernières journées afin d’espérer sortir de la zone rouge.

meinier-interstar-1415-1Cherif Ka, auteur des deux buts de son équipe

Pour Interstar, la saison où il y a « tout qui tourne »

A vrai dire, on ne se rappelle pas d’une promotion aussi rapide avec cinq journées encore à jouer. S’il est vrai que l’équipe du président et joueur Fred Simoes a parfois passé l’épaule en fin de match, c’est aussi grâce à une détermination et une envie sans limites. La réussite a aussi été bien provoquée. L’entraîneur Stéphane Formenti reconnaissait : « Des saisons comme celle-ci n’arrivent pas tous les ans. Cette année, il y a tout qui tourne ».

Mais la réussite n’est pas la seule explication à cette promotion. La profondeur du banc à disposition et la qualité des joueurs, dont certains ont été formés à Servette et ont joué à l’échelon supérieur, en font une des meilleures équipes jamais vues en 3ème ligue. Et les chiffres sont là pour le prouver : en 17 journées, ils n’ont laissé échappé qu’un match nul. Formenti était conscient du potentiel de cette équipe : « Le but cette saison était de faire une montée en gagnant tous les matchs, de conditionner les joueurs à l’idée que gagner est quelque chose de normal ».

Stéphane Formenti qui, pour rappel, est le frère d’Alexandre et Adrien, joueurs qui évoluent sous ses ordres, tenait à « dédier cette victoire aux joueurs mais aussi à quelques personnes en particulier. La première est Tiago Da Silva (ndlr : entraîneur jusqu’à la saison dernière, maintenant joueur de l’équipe), qui m’avait proposé ce poste. On a repris ce qu’il avait créé donc il a une place prépondérante. C’est dommage qu’il soit blessé et qu’il n’ait pas pu participer sur le terrain à ce beau moment. La deuxième est mon assistant, Marcio Lage, un gars incroyable qui s’occupe de l’équipe quand je suis absent. C’est ma première année d’entraîneur et lui en a déjà 10 d’expérience alors que c’est un jeune né en 1991. Il a une connaissance incroyable du football, il a donc une immense part dans cette promotion. Enfin, nous avons une pensée particulière pour Gilbert André, un personnage emblématique du club pendant 30 ans décédé il y a quelques mois. Cette promotion est aussi la sienne ».

Meinier-Interstar-1415-2

Adrien Formenti, l’un des trois frères de l’équipe

En attendant la coupe

Avec la promotion désormais en poche, il reste encore cinq journées avant de terminer la saison. Mais inutile de penser que les derniers matchs seront soldés. « J’ai été très exigeant avec les joueurs pendant 9 mois, poursuit Formenti, maintenant c’est vrai qu’on va plus penser à se faire plaisir. Mais sans solder les matchs pour autant, on veut tous les gagner. L’objectif lors de ces derniers matchs est de donner des minutes à ceux qui le méritent. Cette année, j’ai eu la chance d’avoir des super joueurs qui ont tous accepté d’aller sur le banc à un moment ou un autre ». 

Avant de nous offrir de jolis derby de Varembé contre l’Olympique de Genève l’année prochaine, Interstar a encore quelques objectifs à se fixer en cette fin de saison : en plus d’aller chercher quelques records à battre en 3ème ligue dont nous parlerons dans ces prochains jours sur Proxifoot, il s’agira aussi de tenter un coup en coupe genevoise. Finalistes malheureux l’année dernière, les pensionnaires de Varembé devront rejouer ce fameux quart de finale contre Avanchet. « Nous allons en profiter ce soir mais dès demain, retour à l’entraînement pour préparer la coupe », concluait un Formenti qui visiblement ne se lasse pas de la victoire.

 

US MEINIER – CS INTERSTAR  1-2 (0-1)
Centre sportif de Rouelbeau, environ 100 spectateurs

Buts : 15′ Ka 0-1, 80′ Jimenez 1-1, 88′ Ka 1-2

Meinier (5-3-2) : Forestier  Lazzarelli, Filliol, Barbe, Chenevard, Torrisi  Fuente ©, Maiorano (61′ Allstadt), Mottet  Jimenez, Boehm.
Entraîneurs : Alexandre Ianne et Daniel Wydler

Interstar (4-3-3) : Trinchera  Ad. Formenti ©, Götz (79′ Farag), Zorro, Mohamed Ali  Mlikota, Sarbach, El Alami  Simoes (62′ Al. Formenti), Hanson (57′ Fricker), Ka.
Entraîneur : Stéphane Formenti

Avertissements : Filliol et Boehm (Meinier) ; El Alami et Al. Formenti (Interstar)

 

Photos : IV Sport