La saison dernière, Interstar avait battu à deux reprises son adversaire du jour (1-0 à Varembé et 4-1 au Moulin), les hommes du nouveau président-joueur Simoes avaient donc à cœur de continuer leur série et de débuter de la meilleure des manières. En face, le FC Donzelle du nouveau duo Lamers-Vidakovic avait la même ambition de début de saison victorieux, histoire de se lancer idéalement dans ce groupe qui s’annonce très difficile.

Dès l’entame de la partie, les deux équipes proposent un style très différent. Du côté des locaux, le 4-2-3-1 avec un milieu renforcé, l’objectif est de faire circuler le ballon pour apporter le danger sur les côtés et ainsi écarter la défense. Pour les visiteurs, c’est un 4-3-3 qui est aligné, avec deux ailiers très rapides autour de la tour Fricker pour des attaques beaucoup plus directes.

Une première mi-temps équilibrée

La première situation de la rencontre, à la 3ème minute, est une situation litigieuse qui aurait pu changer le cours de la rencontre. Sur un centre d’Arbesù, le ballon arrive sur la main décollée d’un défenseur d’Interstar. L’arbitre ne siffle pas un penalty, dont la légitimité varie bien évidemment selon les camps.

Par la suite, plus rien n’est vraiment à noter durant les trente minutes suivantes et les coups deviennent de plus en plus francs en même temps que la nervosité monte en degré sur et en dehors de la pelouse.

Malgré cela, les équipes essaient de jouer au foot et si Donzelle a la possession, les attaques d’Interstar lui permettent de se créer deux situations chaudes, sans pour autant réellement inquiéter Monnier.

donzelle-interstar-2013-1-660x418Travasa (Donzelle) pressé par Russo

Deux actions en deux minutes puis plus rien

La demi-heure arrive et la meilleure période de Donzelle avec. Tout d’abord, un beau ballon en profondeur d’Arbesù trouve Abbé. L’attaquant des « Jaunes » élimine Laddi mais ne peut redresser sa frappe suffisamment bien pour éviter le retour salvateur d’un défenseur. Puis, trente secondes plus tard, c’est Guyot qui fixe la défense adverse et alerte à son tour Laddi d’une frappe aux vingt mètres.

Après ces deux situations, plus rien n’est à noter et les deux formations vont boire le thé sur cette première mi-temps de reprise, mais dont la nervosité vaut toutes les rencontres de fin de saison entre deux formations en lutte pour le maintien.

Deuxième mi-temps : nervosité, réclamations et un peu de football

A la reprise, Interstar est l’équipe qui a le mieux digéré le thé. Positionnés plus haut dans le terrain, les hommes de Tiago Da Silva, entraîneur-joueur pour l’occasion puisqu’il évolue au milieu du terrain, gênent d’avantage les Donzellois dans leurs tentatives de relance courte et ils ne vont pas tarder à se créer les plus grosses chances du match.

Tout d’abord à la 56ème et cette tête de Ka détournée par Monnier au prix d’un superbe réflexe, puis à l’heure de jeu avec cette frappe de Bennour, à nouveau bien stoppée par le dernier rempart local.

donzelle-interstar2013-2-660x879L’entraîneur-joueur Da Silva, avec le Donzellois Mèche

Puis plus grand-chose à noter au niveau des occasions pour l’ultime demi-heure car, malheureusement, les actes de jeu vont être remplacés par les actes hors du jeu. Tout d’abord sur le terrain, où les réclamations continuent de pleuvoir sur les décisions de l’arbitre. L’excitation a ensuite gagné les rangs des supporters et remplaçants d’Interstar (Fricker reçoit un second avertissement pour réclamations depuis le banc des remplaçants) et une longue discussion a même lieu entre l’arbitre et les supporters causant pas moins de onze minutes d’arrêt de jeu.

Ces longues minutes ajoutées n’apporteront rien de bien nouveau entre ces deux équipes peut-être pas encore au top physiquement, et c’est donc sur ce score de 0-0 que l’arbitre met un terme à ces 101 (!) minutes de jeu.

Au final, ce score de 0-0 est difficilement analysable. Une première période assez équilibrée, où chacune des formations aura eu des situations, et une seconde période où, si Interstar a dominé, le football est passé un peu au second plan, tant la nervosité des acteurs et spectateurs était grande. Et dire que ce n’était que la première journée.

 

FC DONZELLE – CS INTERSTAR  0-0
Stade du Moulin

Donzelle (4-2-3-1) : Monnier – Raubach, Travasa, Zumbach © (56’ M. Sarrazin), Bürki – Arbesù, Mèche – Guyot (63’ Rexhepi), Costa, Marzano (71’ Kientega) – Abbé.
Entraîneurs : Christian Lamers et Stan Vidakovic

Interstar  (4-3-3) : Laddi © – Defesa, Formenti, Sanchez, Dieli – Da Silva, Orlandini, Marques – Ka, Fricker (53’ Bennour), Russo (74’ Simoes).
Entraîneur : Tiago Da Silva

Avertissements : Costa pour Donzelle, Da Silva, Fricker pour Interstar

Expulsion : 88′ Fricker pour Interstar (second avertissement pour réclamations depuis le banc)